Accueil > Vie et projets de l’association > Soutien aux femmes et aux enfants

Soutien aux femmes et aux enfants

Premier Volet, projets d’Iman Tamedourt

mercredi 1er juin 2005, par Faiza

Nous présentons ici le premier de nos objectifs et faisons appel à vos remarques pour étoffer et le préparer de la meilleure façon qui soit.

Face à l’urgence de la situation sanitaire et sociale des femmes et des enfants, l’idée du centre d’accueil pour les femmes seules avec enfants qui a été soumis par les femmes touarègues à Tam. C’est même de là qu’est venu le nom de tamedourt : la vie. L’idée est de proposer à ces femmes de s’occuper d’enfants abandonnés. Cela les sortirait du marasme actuel et sauveraient des dizaines d’enfants abandonnés, qui crèvent dans la rue quotidiennement.

Pour la suite, la durabilité du projet passera par :

- Créer des ateliers d’artisanat (travail de cuir, vente de bijoux traditionnels touaregs) qui financeraient en partie le fonctionnement de ce centre.
- Financer par le bénéfice apporté par les voyages thématiques, qui auront étés organisés autour d’un projet justement

Vous êtes invités, par le forum associé, à donner votre opinion.

Messages

  • Une première action a vu le jour en ce mois D’aout 2005 , qui espérons le sera suivie par d’autres.
    Deux de nos amis ont pu acheminer des fournitures scolaires à Tamanrasset lors d’un voyage dans la région.
    Nos amis et collaborateurs ont organisé cela sur place et l’opération s’est très bien déroulé.
    Face à l’urgence des besoins , nous avions décidés d’envoyer dans l’urgence des fournitures scolaires dans des villages semi sédentaires à tamanrasset, cela a concerné en tout premier lieu la zone d’Indeleg en Ahaggar. Une vingtaine d’enfants ont eu la joie de faire une belle rentrée cette année. Cela a certainement soulagé leur parents. Le dénuement des campements et des villages touaregs est frappant, les parents ont du mal à assurer la scolarité de leur enfants. Les écoles sont souvent éloignés, cela nècessite des moyens que les familles ne possèdent pas.
    Du coup, la scolarité de ces enfants est souvent interrompu, et aucune alternative viable ne leur est proposé, leur avenir du coup est menacé tout comme l’ensemble de leur société.

    Cette première initiative aussi modestre soit t-elle doit ouvrir la voix à d’autres actions de même type, concrètes et utiles.

    D’autres projets sont en vue, il faudra réfléchir sur la durabilté de ce genre de projets, du style fournir régulièrement une école, permettre l’existence d’une cantine scolaire pour permettre aux enfants de rester sur place.

    Toute suggestion est la bienvenue.
    F SEDDIk

Un message, un commentaire ?

Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.