Accueil > Vie et projets de l’association > Réunion de l’association (bilan et perspective)

Réunion de l’association (bilan et perspective)

Deuxième édition

lundi 25 avril 2005, par Faiza

Notre association s’est réunie pour discuter de nos projets, à la date du 23 avril 2005 réunissant les membres du bureau et certains membres du CA au siège actuel, 32 rue de savoie (25000 Besançon). Un PV détaillé sera présenté par notre secretaire Nadjah M. en attendant pour ne pas perdre le fil, je décide de mettre par écrit les points importants.

Après avoir déposé nos statuts à la préfecture le 04 mars dernier

- Reception de l’attestation et annonce dans le journal régional, on attend juste celle du journal officiel
- Première participation au Forum des associations le 19 mars 2005
- Une liste est faites des personnes qui ont été attiré par notre stand et qui ont exprimé un réel intêret pour les objectifs annoncés d’iman tamedourt et ont exprimé leur désir d’adhérer.
- L’idée des voyages thématiques autour de projets de dev à bcp interessé, nottamment des étudiants qui désirent s’investir dans les pays du Sud, de réaliser un projet durable mais aussi leurs parents.

Donc il est urgent de les relancer, pour cela :

Il nous reste :

- A réaliser les bulletins d’adhésion
- Ouvrir un compte pour l’association

La création et la mise en route de ce journal en ligne, félicitons pour cela notre ami Frédéric, qui nous offre un super outil de communication qu’il faut prendre habitude d’utiliser SVP.
Des débats sont déja en ligne, personnellement je m’y suis penchée, j’espère être suivie par d’autres.

En attente d’un site, faisons vivre ce journal et le Forum.

Perspectives :

Depuis plusieurs mois se sont mis en route des idées de projets, reste à les concrétiser et à les mettre en route. Nous décidons de démarrer par un projet qui nous parait simple et réalisable, à ce premier niveau d’action, qui est la création d’une bibiothèque à Tamanrasset.

Cette idée fait suite à la demande pressante des sahariens et à leur désir exprimé d’avoir accés à des documenrs ouvrages leur permettant de s’ouvrir au monde, de s’évader, de s’instruire, et surtout d’avoir accés à tout ce qui s’écrit sur eux dans le monde et notamment en France ou une riche litterature existe sur le Sahara et les Touaregs.

Considérant que ce retour du savoir est un devoir, il est donc urgent d’y travailler car cela rentre dans le volet de la transmission des savoirs.

Des vocations naîtront chez ces jeunes, le désir de travailler sur leur propre culture et environnement, qui fascinent les visiteurs et les chercheurs extérieurs mais dont ils n’ont pas les éléments leur permettant de vérifier la pertinence des travaux et la part du mythe.

Donc :

Récolte d’ouvrages généraux scientifiques et culturels de loisirs et d’ouvrages spécifiques à la culture locale saharienne et à son environnement et histoire : ethnologie, archéologie, préhistoire, ethno botanique, géographie, histoire ...

Se les procurer par achats dans les librairies, les brocantes, par dons, copies des documents en notre possession. De nombreux articles scientifiques d’ordre éthnologique sont déja disponibles (à photocopier). Des livres d’histoire sur l’Algérie, qui est la passion de notre trésorière Fatima D.. Elle nous indiquera le moyen de s’en procuper et nous trouvera elle même des trésors. La question qui s’est posée à nous c’est comment et dans quel cadre légal leur faire parvenir les documents.

Cela necessite impérativement une association relais avec qui nous allons travailler.

Il ne suffit pas d’avoir des collarateurs, des adhérents et partenaires potentiels , il faut une association qui s’occupera de la gestion des dons et qui fera le suivi sur place du projet etc. Nous proposons alors à nos amis touaregs de créer cette association ou de nous proposer une déjà existante ou il activent déja et qui travaille dans le même sens.

Ensuite se pose le problème de l’entretien et de la pérennisation des livres, car un problème à ne pas négliger qui est le pillage systématique des bibliothéque même celles existant dans un cadre institutionnel. Nous travaillerons pour créer des conditions permettant de préserver ces livres et de les maintenir longtemps.

Chercher un lieu, voir avec la maison de la culture pourquoi pas (le contact est pris avec Djaccal son directeur).

Quant aux moyens de protection et de préservation de ces documents et ouvrages ( proposer et aider à informatiser, une location symbolique, caution...). Pour réaliser ce projet qui necessite bien entendu un budjet conséquent. Nous organiserons le plus tôt possible (la date et le lieu est à fixer ) une semaine culturelle ou nous proposerons :

- une conférence sur les Touaregs Du Hoggar

- une exposition photographique thématique (celle déja montée et une autre à réaliser avec les photos prioses cet hiver 2005 lors de notre dernier voyage)

- exposition d’objets artisanaux et culturels , accompagnée de panneaux de textes qui illustre et qui présente la sovciété touarègue et son environnement)

- Visualisation d’un court métrage sur l’IMZAD et les femmes réalisé par Badi Dida anthropologue Touareg (document au CNRPH que je me suis procuré lors du colloque sur l’Imzad en début Avril)

Voilà donc, l’idée du projet a germé et le programme est annoncé, reste à le mettre en route concrètement et à avancer dans le temps.

J’espère que toute l’équipe se mobilisera autour pour sa réussite.

Faiza SEDDIK , la présidente

Messages

  • bonjour,

    Je vis à Tamanrasset d’octobre à Mai et je travaille auprés d’une agence locale au développement du tourisme saharien.Si je peux vous etre utile je reste à votre disposition

    • Bonjour

      Ravie que ce site soit découvert enfin, on a du remanier et le forum qui était bien lancé s’est perdu , bref.
      Bonjour Nicola
      Bien sur votre contribution serait la bien venue, justement on est entrain d’essayer de monter une assoc relais à Tam avec des amis de tam comme lakhdar Sabgag, un jeune architecte, il habite el hafra (cousin d’Ali bensabgag de l’agence Paysages du Sud).
      Ca serait bien si vous pouviez prendre contact et en discuter avec eux, je crois que j’ai déja eu l’occasion de vous rencontrer très briévement.
      Je viens régulièrement faire des séjours de terrain à tam, la dernière fois, c’était lors du colloque sur l’imzad en Avril ou j’ai intervenu sur les fonctions magico religieuses et thérapeutiques de la musique traditionnelle touarègue, j’ai pu rencontrer aussi les Barrères à cette occasion.

      On garde contact, on pourra discuter sur la faisabilté de certains projets sur place et toute idée est la bien venue, on commence à peine à poser les premiers jalons, mais il faut assurer un suivi sérieux et c’est là tout le problème, alors sur la base de nos objectifs , les bonnes volontés sont les bienvenues. Faiza

Un message, un commentaire ?

Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.