Accueil > Cultures et sociétés touarègues > Vocabulaire Français - Tamahaq

Vocabulaire Français - Tamahaq

mercredi 3 mai 2006, par Faiza

Pour ceux qui voyagent dans le pays Touareg et qui ont surement repéré quelques mots tamahaq et tamasheq (parler de l’Ahaggar et quelque fois de l’Aïr) devenus familiers pour les voyageurs, voici une entrée dans les mots et la langue touarègue, que l’on réactualisera au fur et à mesure des apports.

Ce petit lexique, que nous avons complété, nous a été présenté en partie par une internaute sur un site kabyle (nous n’avons pas les sources exactes), nous la remercions. On remarquera que certains termes sont les mêmes qu’en kabyle ou en chleuh (Maroc) et que nous retrouvons dans une sphère plus large (exp. commun : aman (eau), il existe d’autres variantes de la tamazight (langue berbère).

Les transcriptions varient selon le mode emprunté et la prononciation également selon les lieux.
Par exemple, aljinn : (de "djinn" en arabe "génie" se prononce alchin ou alhin dans l’Ahaggar).

Ce lexique est souvent en relation avec le quotidien de la vie en campement, on y décèle le mode de vie de ces hommes lié au pastotalisme,à la nature, au temps et aux lieux, ainsi que certaines formules de politesse qui permettent l’entrée en matière lorsqu’on ignore encore la langue.

Cwit’n umawal tafransist-tamahaght (Touareg)

Formule d’interpellation (masc) : oyik

Formule d’interpellation (fem) : oyim

Merci :tanimmert

Je te souhaite une bonne journée (fem) :assidaragh am azzel ihossayan

Je te souhaite une bonne journée (masc) : assidaragh ak azzel ihossayan

Salut : azul, matole, ma-tihlaqqa, alkheir

Bonne nuit : ar tufat

On se verra , à bientôt : (h)ar-assaghat

ça va : al kheras

Au revoir : ar akal, ouier’ kouen s elkhir Pourquoi : ma foull ?

qui êtes-vous : ma temousem ?

Que veux-tu ? : ma terhid ?

Oui est-il : ma imous ?

Qu’est-ce qui a de nouveau : mani issalan ?

Comment t’appelles-tu (fem) : issem n nem ?

Comment t’appelles-tu (masc) : issem n nek ?

Oui, moi : éoulla nekkou

Plantes et monde animal.

Palmier : talesdar

Chameau : amenis

Sorte d’oiseau : mula-mula (une sorte de merle)

Chèvre :tir’si, ulli,achoular’,ahoular’,afoular’

Âne : eihed,aghyul

Mulet : asardun

Fennec (masc) : akhourhi

Fennec (fem) :takhourhit

Corbeau : araleg,taslaft

Lévrier : abaikor,oska

Sanglier : aheluf

Autruche : anhil

Bœuf : azger

Lion : aouak’k’as

Chat : amschisch,muchch

Veau : alouki

Coq : ekahi, ekez, ezidh

Éléphant : élou

Taureau : ésou,échou

Mouche : izi, éhi

Chevreau : ighid

Agneau : izimmer

Ver : taoukki

Vache : tes

Mouton : tille

Bovin : tast

Cheval : eys, ays, aiis

Chien : aqjun, eydi, ijji

Gazelle : tahenkat

Guépard :amayas

Zèbre : ahulil

Souri :akorr

Ciel

Soleil : tafuk,ittij

Lune : tallit,agur

Etoiles : etran

Étoile du nord : elkessan

Etoile du matin : tatrit n tufat

Etoile du soir teschek-ulli

Grande ours : talamt

Petite ours : aura

Pléiades : schet-ehad

Orion : amanar

Sirius : eidi n amanar

Scorpion : taggait

Couronne du nord : abuk eneden

Voie lactée : mehellau

Commette : atri wan tasbat

Lieu et temps

Nord : tamesna

Est : dinnik

Sud : agala

Ouest : ataram

Année : awétay

Tôt le matin jusqu’au lever du soleil : denkelwag

De l’aube jusqu’à midi : tufat

Midi : tarut,terut

Après-midi : tadegat

Le début de l’après midi : tazerrahat,tézzar

La fin de l’après-midi : azellewas,takkes

Crépuscule : almez

Été : éwilen

Saison des pluies : él, érafit

Début des pluies :t’ézewek

Hiver : tégerés,tagrest

Nuit, nuits : ehed, adan

Jour : achel,ahel

Demain : azecka

Janvier : innar

Février : forar

Mars : mars

Avril : ibri

Mai : maiju

Juni : yunyuh

Juillet : yulyuz

Août : ruchchet

Septembre : chetenber

Octobre : tober

Novembre : wanber

Décembre : dejanber

Vêtements.

Voile de femmes : aleschu

Sandales : tefedelen,imerkeden,eratimen

Pantalons : akerbey

Blouse pour femmes : aftek,téri

Jupe : asedschebes

Voile pour hommes :tagellmust

Large pardessus pour hommes et femmes :tekamist

Pagne colorée pour femmes :teseghnest ( melhfa en arabe)

Sous-vêtement : asegbes,tesegbes

Burnous : abernuh

Parures

Bracelet : achbeg

Un collier broche en forme de main de fatma : chomeissa, khomissa

Croix d’Agadez : tenerelt

Croix dIferouene : sakkat

Boucle d’oreille en grosses perles tassegurt

Croix de Bagzane : tassikbilt

Triangle des disciples de Ahat : telchatimt

Boucle d’oreille : tesabut

Petite boucle d’oreille : fatfateri

Bracelet qu’on met sur l’avant-bras elkess

Collier : tasralt

Broche en forme de triangle : teschatschat

Bague : tisek

Armes

Bouclier : arer,arar

Lance : arer,allar’

Fusil : albarod

Poignard : telek

Epée : takouba

Arc : taganzé,tagañhé

Flèche : amor

Couteau : elmusi

Petit couteau : telmusit

Vivres

Fromages de chévres : takammart

Sucre : essekor

Sorgho : abora

Sacrifier un animal : izni

Viande :isan,ackssum,ésou,achger

Pain de sucre : tekast

Pain : aghrum

Lait : ayeffcki,akh

Lait frais : akh kefayen

Beur : udi,widi,wiji

Bouillon : échink,ésink

Lait :battu ighi

Sel de Bilma : kantu

Mil : enelet

Tomates : tomatten

Dattes : teyne

Sel en forme de bloc : foschi

Sel d’Amadror : tisemt

Sel en forme de lingots : tachlalt

Petits blocs de sel : tafoschit

Sel en forme de bloc triangulaire : serabango

Sel contenant de l’argile : taferkast

Patate douce : dankale

couscous : keskesu

Pasteque : talegezt

Miel : tariwat

Melon : tazenut

Oignon : téskert

Céréales sauvages : ischiben

Macaroni : kruni

Galette cuite sous la braise et le sable chaud : tagella

Habitation et objets ménagers

Tente en cuir : ehen

Habitation en roseaux : ekeber,(zeriba)

Lit : tadabut

Légère couverture : tabrok

Tapis Paravent : eseber

Sacoche en cuir : arreg

Assiette en bois : tarehut

Ecuelle pour le lait avec : anse akos

Grande cuillère : amola

Récipient avec : anses akabar

Casserole terert Cuillère : tesukalt

Coussin en cuir :adafor

La selle d’âne :aruki

Sellette : terik

Coupe (pour boisson) :tamenast

Grande poche sur les habits : eldschebira

Outre : abayor

Petite outre : tasufra

Selle pour femmes : a chawi

Selle pour chargement sur les chameaux : elaki

Tambour : tobol

Enclume : tehunt

Château touareg (ruine) : tamast

Tambour mortier : tindi

Grosse couverture en laine : arkilla

Nature

Argile : talak

Feuillage d’arbres : ifer,éla Feu : timsi

Montagne : adrar

Une sorte de montagne : tasilé

Fleuve : addhar

Chemin : avrid

Vent : adhou

Eau : aman

Neige : adffel

Cours d’eau : assif

Pierre : azzru

Fumée : ahou

Brouillard : aggu

Terrain : igger

Paysage plat : tiniri

Désert non habité : ténéré

Terre : akal

Vallon : abatol

Puits supperficiels : anu

Puits profond : ararrag

Tonnerre : egagg

Dune : egef

Source : eres

Ombre : téli

Ravin : téhi

Arc en ciel : tezelader

Les alizés (vent) : harmattan

Mousson d’été (vent) : simun

Fleuve des fleuves (le niger) : nchar-n-icheren

Vent chaud : agzir

Gens et relations

Tribu : race arref, tekkebilt

Un fraction politique : tégezé ( Groupe de parenté)

tribu : tawsittawschit

Etranger : enemmenher

Jeune fille : abaradh, tabarat ’

Frère : raña, angat, anget

Jeune frère : (cadet) amdray

Grand frère : (ainé) amekkar

Fils : aou, rour, ag

les fils : dag’

fille : (sa fille, ma ta) chet, illi, oult, ell, yell

Soeur : oult ma

Soeurs :iset ma, chet ma

Soeur : tachaqqaq, tanjat, welet ma

Petite soeur (cadette) : tamedrayt

grande soeur (ainée) : tamekkart

Epoouse : tamat,tantut

Vieille femme (grand-mère) : tamghart

Neveux (enfants du frère) : ara n añaten

Neveux (enfants de la soeur) : ara n tanatin

niece (fille de la soeur) : tegaze

enfants de l’épouse d’une autre alliance : ara n tedidin

Enfant : araw

Bébé : amarwa

Age de l’enfant : tawhimt

Cousin : ababach

Oncle (frère de la mère) : angat ma

Mère : anna, ma

Epouse : hann-és

Femme célibataire : tamasroyt

Homme, époux : ales, hales

Homme célibataire : amasro,iseligan

Père : abba, adda, chi, ti

Enfants : meddan

Fils des Ettebel : ag ettebel, ettebel : tambour de commandement)

Fille des Ettebel : oult ettebel

mauvais esprit : Kel Essuf, ag essuf

(essuf : vide, solitude)

Diable : iblis, echchitan

Couleurs

Rouge : azeggagh

Noir :averckan, ikkuwlen

blanc : illaaschevhan, tédersé

Jaune : awragh

Vert : azegzaw, semento

Bleu : ahlahal

Marron rougeâtre : herki

Violet : baba

Ocre rougeâtre : tameghoyt,tamezgoyt

Expressions en rapport avec le chameau (dromadaire).

Un chameau de couleur acajou : atlar

Chameau moucheté : azerraf

sorte de chameau ( ?) ajmilal

Chameau gris : alemlar

Chameau grisonnant : aberog

Chameau marron rougeâtre : abhaw

Chameau blanc : adegnas, ébeydeg, wa mellen

Chameau blanchatre : abzaw

Chameau avec poil rouge : ahaggar, ézegger

Chameau noir : ékawél

Chameau gris foncé : émengel, ingal

Chameau gris metallique : ézerif

Chameau noir et blanc : aselraf

Chameau avec des yeux bleuâtres : iuinaran

Chameau avec museau blanc : imulssan

Chameau avec un dos gris,flanc blancs, autour de la bosse, les pattes et la queue : awinak

Chameau entre gris clair et marron clair : awrar

Chameau avec des pattes arrières blanches : azurzum

Chameau avec un dos et un cou blanc : agusrer.

Chameau entre le gris et le blanc : éberhey

Chameau jaunâtre : éberim

Chameau couleur foncé ou rouge avec un museau blanc : édemden

Chameau gris foncé avec du blanc sur le ventre et les hauts des pattes : énil

Chameau brun clair : égadé

Chapeau avec des pattes couleur blanches :iigen

Chameau mâle : alem, amis

Chameau de charge : alaway, amekkalu, abakhul

Chameau de couleur : tarik,areg’g’an,tareg’g’ant

Un chameau qui blatère souvent : arenennas, ahenderremma

Un chameau qui avance à longs pas : aseffakas, alem n emehal

Chameau qui avance à petits pas : ategemtegam

Un bon chameau : akemhurUn chameau qui court vite : alem n akabur

Un chameau de faible constitution : amugey

Un grand troupeau de chameaux : adyaw,talemt

Un petit troupeau de chameaux : tazegga

Un troupeau de chameaux mâles : ahammal

Une race de chameau : marokkiUn chameau qui blatère au chargement : tarajawit

Une chamelle gris metallique : tézerift

Un chameau de deux à trois ans : alegges

Messages

  • Quelle chance de pouvoir trouver quelques pages de lexique touareg du Hoggar. Car, alors que l’on trouve sur le net des tas de dictionnaires , de lexiques et de précis de grammaire sur le bambara, le haoussa et de très nombreuses langues, y compris les créoles les plus minoritaires, il n’y a presque rien sur le touareg de l’ahaggar à l’exception de quelques articles très érudits. Quel dommage ! tout ce qui est proposé actuellement sur le touareg est en vente sur tous les sites de livres rares ou épuisés à des prix EXORBITANTS....oui quel dommage, est-ce-qu’une langue comme le touareg ne doit être connue que par les collectionneurs......quand on sait qu’il y a de plus en plus de gens qui vont dans le sahara algérien, ne faudrait-il pas songer à éditer des dictionnaires en format de poche ? Merci de penser à tous les amoureux de cette langue !Alors allez plus loin dans votre lexique.

  • je découvre votre site, avec joie. Je pense imprimer votre lexique et proposer à mes amis touaregs de Djanet de donner leur version des mots, car il y a des particularités locales ! J’ai noté quelques erreurs de mon point de vue, par exemple, je crois savoir que talamt désigne une femelle dromadaire et qu’un troupeau de chameaux se dit terakaf n aminass.
    Je pense aussi qu’il faudrait enrichir ce lexique de verbes de base (manger= akch, boire, faire, vouloir...) avec quelques rudiments de conjugaison.
    Je vais garder votre site dans mes favoris, à bientôt !

  • Je pars
    lundi 12 février dans l’Aïr. J’emporte ce lexique que j’ai découvert hier. Mais vite, des verbes du quotidien. Ils manquent cruellement !
    Gérard

    • Bon voyage

      ne vous inquietez pas, vous pourez vous initier à la langue sur le terrain même en demandant à vos accompagnateurs des traductions que vous inscrirez au fur et à mesure dans votre carnets de bord, ya pas de meilleurs moyen d’appréhender une langue que de cotoyer les hommes qui la parlent et d’écouter les sonorités, de toute façon, vous arriverez trjs à communiquez en Français , bcp sont également arabophones , sauf dans les rares campements très isolés ou les femmes et les vieux ne parlent pas d’autres lanques que le tamascheq, vous nous ferez part de vos impressions à votre retour, on vous envie, à plus ; faiza

      awid aman : donnez moi de l’eau, tanemirt : merci ( pour survivre au cas où), je plaisante

Un message, un commentaire ?

Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.